Bienvenue, Benvenguts, Welcome, Willkomen, Bienvenidos, Benvenuto, Binvignut, Benvenuti, Bem-vindo

dimanche 27 mars 2022

VENDREDI 1 AVRIL : ON RETROUVE NOS TRÈS "ROCKIES" AMIS "EPICENTRE" DE QUILLAN, POUR NOUS RAPPELER LES GRANDS NOMS AMERICANO-BRITISH DES 70"s/80's, SANS BLAGUE !

ON VA REPLONGER AVEC DÉLICE DANS CES ANNÉES BÉNIES DES MÉLODISTES POINTUS DE GRANDE BRETAGNE ! LE PLEIN DE NOSTALGIE AUX RACINES DU ROCK ET DE LA POP !
Une petite vidéo :

Quelques autres sur leur Facebook :

N'oubliez pas de réserver les repas au 04 68 20 19 35 heures d'ouverture !

MERCREDI 30 MARS : "LE GRAND SOIR" C'EST CE SOIR ! SOIRÉE PROJECTION, SUITE DU CYCLE KERVEN / DELÉPINE.



Résumé : Benoit Bonzini alias Not, punk vieillissant, déambule dans une zone commerciale avec son petit chien. On le retrouve ensuite déjeunant dans la pataterie paternel située au bout de cette zone en compagnie de son frère Jean-Pierre. Les deux hommes parlent en même temps sans s’écouter pendant que leur père programme une télécommande sans rien écouter non plus... 
 
Critique : Insuffler un peu de mythologie (poétique, politique, cinématographique) quand tout part à vau-l'eau : tel est le défi du cinéma, devenu indispensable, de Delépine et Kervern. Les réalisateurs fomentent un " grand écart " entre générosité et pulsion destructrice, entre rire et rage nihiliste. Un ton en dessous de "Mammuth" et surtout de "Louise-Michel", mais que c'est bon tout de même de retrouver l'univers anar-Groland post-punk du duo Kervern/Delépine. 
 
Casting :
Benoît Poelvoorde : Benoît Bonzini, alias « Not »
Albert Dupontel : Jean-Pierre Bonzini
Brigitte Fontaine : la mère - Marie-Annick Bonzini
Areski Belkacem : le père - René Bonzini
Bouli Lanners : le vigile
Serge Larivière : le directeur du "Grand Litier"
Stéphanie Pillonca : l'ex-femme de Jean-Pierre
Miss Ming : la jeune femme muette
Chloé Mons : la punkette
Yolande Moreau : la mère de la punkette
Gérard Depardieu : Juvénal, le médium qui lit l'avenir dans l'eau-de-vie
Didier Wampas : lui-même (accompagné par son groupe Les Wampas)
Noël Godin : le marié...
 
Comme dab, Repas "à la bonne franquette" à 19h (plat unique à 9€). Réservation obligatoire au 04 68 20 19 35 heures d'ouverture.

samedi 19 mars 2022

DIMANCHE 27 MARS 2022 : ON CONTINUE DANS LA DIVERSITÉ ! C'EST GAJO NIILO, SES INSTRUMENTS, SES BOUCLES, SES COMPOS AUX TEXTES COUPÉS AU RASOIR ET SES REPRISES REVISITÉES AVEC INVENTION !

Gadjo Niilo est un projet solo créé en 2019 par le poly-instrumentiste Col Mikael. Mélangeant compositions personnelles et reprises revisitées, il saura vous faire danser, chanter et vous émouvoir avec ses textes coupés au rasoir. Son parcours de musicien est aussi sinueux qu’impressionnant. Initié aux percussions africaines dès l’âge de 12 ans, il pars à l’âge de 23 ans au Burkina Faso et devient un djembefola reconnu. Il jouera dans plusieurs formation pour finalement créer son propre groupe « Les Toubab’bien » en2011. Pendant  5  ans,  il  sera  professeur  de  Percussions  Mandingue  dans  diverses  associations en Midi Pyrénées et dans l’Aude auprès d’enfants et adultes.
Avec son sens du rythme aiguisé, il s’intéresse aux percussions brésiliennes et devient Chef de Batucada.  Il  joue  maintenant  depuis  10  ans  avec  Samba  Résille  et  a  fondé  sa  propre  Batucada militante « Batucasol » à Toulouse qui tourne encore aujourd’hui.
En parallèle, il apprend le N’goni (sorte de guitare et harpe) lors de son voyage en Afrique pour afiner son oreille harmonique. Passionné et curieux, il se met rapidement à la guitare et assimile plusieurs style comme le manouche, flamenco, reggae, rock, zouk, etc.
Enfin, pour compléter son parcours, il se forme au CFPM (Centre de Formation Professionnel de la Musique) à Nantes, en Licence de Jazz à l’université Jean Jaurès puis à Music Halle (Ecole de musique vivaces) à Toulouse. Il fût ainsi sensibilisé au solfège et à de nouveaux instruments (basse, batterie, piano) et confronté à la pratique collective.
Avec plus de 10 ans d’expérience scénique en tout genre, Gadjo Niilo a conquit son public en créant une atmosphère de partage et de proximité où chacun est sur un même pied d’égalité. Le but devient tout simplement de vivre un  moment à la fois intime et collectif.
Plein d’énergie et d’humour, il est aussi bien à l’aise dans les petits bars-restaurant, les fêtes de villages qu’à la radio et les salles de concert. Il a bien plus d’un son dans son sac, et aura toujours des morceaux en réserve pour combler la foule en délire ! Sa musique est colorée, métissée et pourtant bien propre à sa personnalité. Une belle expérience qui reste simple et pourtant inoubliable, remplie de sincérité et d’émotions, en vrai ! 

Un exemple de ses talents avec cette petite vidéo :

Vous trouverez aussi 3 autres titres sur le lecteur audio du site, à droite plus bas ⏩⏬

Enfin, les liens utiles qui vont bien :

 
Voilà vous savez tout ! Donc, Réservez votre repas dominical au 04 68 20 19 35 aux heures d'ouverture, c'est bien plus prudent !
 
Et avant ça, mercredi 23, c'est lecture et poésie, le mercredi de vos mots, de ceux que vous aimez chez les autres, de ceux que vous êtes prêts à entendre, à partager et surtout, ce soir là, à SLAMER... Ici ⏬⏬

SAMEDI 26 MARS : OYEZ, OYEZ, CONCITOYENS FANOLS OU VOISINS, VALIDES ET VAILLANTS, WE NEED YOU !

dimanche 13 mars 2022

VENDREDI 18 MARS 2022 : D'ACCORD, UN JOUR DE RETARD ! MAIS IL N'Y A PAS MORT DE GNOME !! CE SOIR, "NOUS SOMMES TOUS IRLANDAIS" !


Voilà une fête qu'elle est belle, comme fête !!! Peut-être la plus belle ! Mais, là, c'est perso ... St Patriiiiiiick ! Yes ! Paddy's day !
Il parait que les fêtes se souhaitent la veille, et bien nous, au café de Fa, on bouscule les coutumes pour inaugurer la fête du lendemain !! Pour cette année au moins... 
Et on s'en fou, du moment qu'on retrouve Tara, après les déboires viraux de l'année dernière !
À vos claquettes !! 
Tara est un groupe qui a vu le jour en 1995, lors d'une foire à Arvigna, de la rencontre entre des Anglo-Irlandais et des Français. Composé à la base de Daniel Guérin au violon, Alison Wylie au whistle (flûte irlandaise) et du guitariste audois, Pete Fisher, cet ensemble est né d'une même passion pour la musique irlandaise et encourage même d'autres musiciens à se joindre à eux.
Ainsi au fil des années, ceux qui ont tenté l'expérience et qui sont aujourd'hui localement reconnus, ont laissé leurs empreintes au sein du groupe. Actuellement, une autre époque de Tara s'écrit avec le dynamisme et l'enthousiasme d'un jeune duo de musiciens ariégeois : Sara Evans, à la harpe celtique, et Damien Papin, à la contrebasse.
Leur répertoire d'origine (allant de l'Irlande au Quebec) s'est rapidement enrichi d'airs occitans, de musique écossaise, cajun, soutenus par les rythmes dynamiques de la guitare et les lignes inventives de la contrebasse. Polkas, scottishs, mazurkas, bourrées ou autres «ceilidh» (danses traditionnelles d'Écosse ou d'Irlande) et les compositions originales feront danser à coup sûr petits et grands.
Faites péter la Guinness !!!!
Et à y être, en cadeau de bonne fête, un petit cours de step (riverdance) irlandais en vidéo:
 
 Oups, là c'est après l'entrainement !
 
La leçon, c'est là :

Cherry on the top of the cake, le chef vous a concocté un traditionnel Irish Stew  "stobhach Gaelach"  de derrière les fagots ! Bref, une petite pinte avec, et vous atterrissez direct à Dublin avec le fantôme d'Oscar Wilde !!!
Donc, il nous semble que RÉSERVER CE REPAS est la plus raisonnable façon de s'assurer une soirée de rêve en vert, blanc et orange !
04 68 20 19 35 aux heures d'ouverture !
 
N'OUBLIEZ PAS MERCREDI 16, LE COMPTOIR DU MONDE ⏬⏬

jeudi 10 mars 2022

MERCREDI 16 MARS 2022 : POURQUOI ET COMMENT ACCUEILLIR LES EXILÉS , ON EN PARLE AVEC RADIO BALLADE ET AUDE RÉFUGIÉS SOLIDARITÉ.

 Leur courage, c'est ce grand saut à l'aveugle vers...?
Aurélien et Nicolas de Radio Ballade accompagnés de Michèle et Odile d'Aude Réfugiés Solidarité, plongent en plein dans l'actualité sordide du moment pour s"intéresser avec nous au cas des exilés : Pourquoi et comment les accueillir ?

Comme d'hab', les repas commencent à 19h et les discutions à 20h.

ET N'OUBLIEZ SURTOUT PAS LE FOLK BLUESY ET FUNKY DE WILDFLOWER UNION DIMANCHE 13 ! PAR ICI ⏬⏬

lundi 7 mars 2022

DIMANCHE 13 MARS 2022 : QUEL BEL ÉCLECTISME ! APRÈS LA CHANSON FRENCHIE, LE PUR BRAZIL, LE PROG ROCK PUNCHY, ON REVIENT AU BON VIEUX FOLK AMÉRICAIN !


Jake Braunecker est originaire des USA, c’est à Saint-Étienne puis à Toulouse qu’il décide de poser ses valises. De son authenticité et son charisme il nous contamine dès les premières notes; nomade, conteur d’histoire, chanteur de rue, il écrit sa musique avec une grande sincérité. Un peu blues, une pincée funk, un chouia folk, on pourrait presque entendre du Jack Johnson, ou encore du John Butler trio.
Wildflower Union, c’est Jake Braunecker : musicien, militant, siffleur, nomade, conteur, libre penseur. Si Jake a fait de Saint-Étienne sa seconde maison, il est originaire de Bloomington, dans l’Indiana, USA. C’est là qu’il a commencé à jouer dans la rue, et par la même occasion à gagner sa vie. Il est également engagé au sein d’un collectif d’artiste à but non lucratif, visant à démocratiser différentes formes d’art.
Toujours à chanter ou à gratter sa guitare, la musique suit Jake partout. Son style bien à lui de folk peinarde est inspiré entre autre par The Avett Brothers, Bright Eyes ou Woodie Guthrie et leur talent d’auteur. L’écriture de Jake est directe et familière, ses enregistrements sont faits maison et épurés, ce qui brise la barrière entre l’artiste et le public. D’ailleurs, Jake encourage l’interaction avec son public dans la rue, et crée une dynamique complètement différente de celle qu’on peut trouver avec un artiste sur scène.
Son personnage décontracté au grand cœur a déjà retenu l’attention de nombreux fans en France, mais particulièrement celle des passants. Ceux qui s’arrêtent et l’écoutent jouer, se demandent sans aucun doute comment il est possible de profiter d’une performance si authentique et généreuse, juste au coin d’une rue … Et, ce dimanche midi, au CafédeFa !! Pour un déjeuner picking...

Sachant vos exigences, deux vidéos pour vous servir de "prépa" et savoir où vous allez :
 


Il y a aussi les liens de bon aloi qui racontent presque tout :
 
 
Et vous en voulez plus ? Allez, il y a deux autres titres (Wildflower) du dernier opus sur le lecteur audio du site (à droite, plus bas) ⏩⏬
Alors ? Prêts ? RÉ-SER-VEZ LES REPAS ! C'est la prudence même ! 04 68 20 19 35 aux heures d'ouverture.

IMPORTANT : Et, en ces temps où la Solidarité devrait être notre seconde maison, n'oubliez pas de venir mercredi 9 partager un repas Soudanais avec les migrants hébergés en HVA qui viennent faire la cuisine pour vous dans la tradition de leur culture ! Par là ⏬⏬

samedi 5 mars 2022

MERCREDI 9 MARS 2022 : REPAS DES MIGRANTS, C'EST LE SOUDAN À L'HONNEUR CE JOUR AVEC LE TALENT D'ADAM ET MOHAMOUD, ET UNE GROSSE PENSÉE POUR LES DÉPLACÉS D'URGENCE D'UKRAINE !!!

Nous continuons, avec Aude Réfugiés Solidarité, les mercredis où nous ouvrons nos cuisines à ceux qui sont accueillis par l'assos et viennent partager leur culture culinaire avec vous pour vous ouvrir à leur culture en général !
Même si, nous devons nous montrer plus que solidaire avec cette nouvelle migration qui nous arrive de l'est à cause de la connerie d'un p... d'impérialiste borné, paranoïaque et sénile, aidé par d'autres impérialismes, peut-être aussi sournois : nous, nos "alliés" de l'Otan et l'inconsistance de l'union européenne ! 
Espérons avoir la chance de goûter la cuisine ukrainienne autrement qu'en recevant leur exode aussi chez nous ! Mais si hélas, tel est le cas, alors vous serez les bienvenus : ласкаво просимо (laskavo prosymo) !
 
сміливість (smilyvistʹ) ! (courage)
NB : Ce "billet d'humeur" n'engage que son auteur, l'éditeur de ce site, Patrick.
 
Pourquoi pas une petite visite aux mamies ce dimanche (entre la covid et la guerre, elles en ont surement grand besoin !) et, mardi un petit geste d'amour pour la femme qui vous a choisi ? ⏬⏬

MARDI 8 MARS 2022 : C'EST VRAIMENT LE MOMENT OÙ JAMAIS DE LES SOUTENIR !!!

Il y a (officiellement) en France :
 
23.000 viols (2019) déclarés. (+de 63 par jour !).  Et combien sans plainte ?
113 féminicides (2021) reconnus. Et combien de handicaps ?
Et, combien de "frottages" et de main au cul ? De sifflets dans la rue ? De discriminations professionnelles (à l'embauche, au niveau du salaire, à la promotion, aux compétences...) ? De double charge de travail at home ? D'abandon... surtout avec enfant(s) !
Combien d'années encore pour apprendre et comprendre ?

Bon courage, Mesdames, ne lâchez rien !! Perso, je vous admire avant de vous aimer par ce que  je connais mes limites et ne supporterais pas le tiers de votre lot !!!